Un élément qui caractérise le meilleur jambon ibérique est, sans doute, sa provenance de la chênaie. La vie dans la chênaie représente beaucoup plus que de laisser paître le porc en liberté. Nous pouvons vous donner des milliers d’exemples d’animaux de ferme élevés simplement à l’air libre, mais ce ne sera pas toujours une garantie d’un bon élevage comme celle qu’apporte les chênaies.

Qu’est-ce qu’une chênaie et quelles caractéristiques doit-elle avoir ?

Les chênaies sont de grandes étendues de terrain, dont 50 % au moins doivent être destinés à la pâture. Elles doivent se composer, de plus, d’arbres producteurs de glands (chênes-liège, chênes, chênes verts et chênes rouvres) et d’herbe et d’arbustes très divers, principalement méditerranéens.

Au moins 5 % de son étendue doit offrir un abri (avec un toit) pour protéger et garder le troupeau en cas de mauvais temps.

Les chênaies sont destinées à l’alimentation et à la vie en liberté du troupeau. Vous pouvez contempler dans les chênaies, non seulement le porc ibérique mais également la beauté du taureau de combat, le cheval de race espagnole et certaines races ovines.

En plus de subvenir à ce vaste cheptel, la chênaie contribue également à la conservation de diverses espèces cynégétiques et de la faune sauvage en général.

Les bienfaits du jambon ibérique de porcs élevés en chênaie

Chez Josep Llorens nous sommes certains que le meilleur jambon que nous pouvons vous offrir provient de porcs élevés en chênaie. L’alimentation à base de glands, racines et herbes sauvages remplit sa fonction, mais le développement musculaire et la marbrure caractéristique de la graisse que développe le porc pendant la montanera (saison où tombent les glands) est ce qui finit de définir le caractère et la saveur propres du jambon ibérique.

La chênaie produit une viande d’excellente qualité et à haute teneur en protéines qui n’est possible que grâce à la vie en liberté, l’alimentation naturelle et le contact du porc avec la biodiversité