Vous savez déjà que le jambon est l’un des produits les plus représentatifs de la gastronomie espagnole. Mais il existe certains mythes sur le jambon que nous allons vous révéler ci-dessous.

Tout ce dont vous n’avez pas à vous préoccuper sur le jambon

La viande de porc ibérique contient beaucoup de graisse et fait grossir

Même s’il est vrai que certains morceaux de porcs sont gras, il y en a d’autres qui sont extrêmement maigres. Nous soulignerons en outre, que par sa valeur nutritive, cette viande est l’un des aliments les plus complets et qui apporte du sodium, du potassium, du calcium, du magnésium et du phosphore et des vitamines B1, B2 et B3.

Les porcs ibériques mangent uniquement des glands

Le porc ibérique vit réellement dans la dehesa (pâturage). Cet animal mange tout ce qu’il trouve, particulièrement des glands lorsque c’est la saison. Mais nous devons vous dire que ce fruit est uniquement disponible entre octobre et mars, et le reste de l’année le porc ibérique doit manger d’autres aliments.

Les points blancs du jambon représentent des accumulations de sel

Si vous observez les tranches de jambon, vous verrez aisément des granulés blancs qui peuvent ressembler à des petites billes de sel. Cela s’appelle en réalité des cristaux de tyrosine. La tyrosine est un acide aminé qui compose les protéines et ces cristaux sont produits naturellement pendant le processus d’affinage du jambon. Ils ne sont donc pas composés de sel.

Le jambon ibérique et le serrano sont les mêmes

Il faut faire la différence entre le jambon ibérique et le serrano car ils proviennent de races d’animaux différentes. Celui connu sous le nom de serrano provient du porc blanc (qui renferme plusieurs races) qui est élevé avec des aliments à base de céréales. En outre, son processus d’élaboration est plus bref que celui du jambon ibérique.

Par conséquent, vous voyez donc qu’il existe des mythes sur le jambon qui sont très enracinés dans notre pays.