Vous avez surement remarqué, lors de l’achat d’un jambon qu’il existe des étiquettes de différentes couleurs. Ces couleurs sont régies par des normes créées dans le but de faire connaître aux consommateurs davantage d’information. Ces couleurs donnent des précisions sur la pureté de la race, l’alimentation de l’animal, le type d’élevage, etc.

Quelle que soit la couleur de l’étiquette, les distributeurs sont également obligés d’indiquer le pourcentage de race ibérique (minimum 50%). C’est pour cette raison que le jambon qui n’est pas ibérique ne porte pas cette étiquette.

Le classement se fait de la manière suivante :

  • Noir, pour les bellota 100% ibériques (des jambons qui proviennent de porcs 100% ibériques, élevés en liberté et nourris avec des produits naturels).
  • Rouge, pour les bellota ibériques (des jambons qui proviennent de porcs croisés, élevés en liberté et nourris avec des produits naturels).
  • Vert, pour les cebo de campo ibérique(des jambons qui proviennent de porcs croisés, élevés en liberté et nourris avec des produits naturels et des aliments pour animaux).
  • Blanc, pour les cebo ibériques (des jambons qui proviennent de porcs croisés, élevés dans des étables et nourris avec des aliments pour animaux).

En définitive, cette réglementation a pour but d’éviter la perte de pureté ibérique, d’améliorer les contrôles de certification mais aussi, grâce à la transparence du système, d’améliorer l’information destinée au consommateur.